Conseils pour trouver un job à l’étranger

Tu rêves de faire un stage à l’étranger ? Tu as bien raison ! En effet, une telle expérience t’apportera de nombreux avantages autant au niveau personnel qu’au niveau professionnel. Tu auras d’abord l’occasion d’améliorer ton niveau de langue, étoffer ta culture générale, développer tes capacités d’intégration dans un nouvel environnement, puis bien d’autres aspects qui pourront être valorisés sur ton CV. Sors de ta zone de confort, et lance-toi dans l’aventure. Qui sait, peut-être que cela t’ouvrira des portes pour travailler à l’étranger dans le futur.

1- Bien choisir la destination

Quand on commence à penser partir à l’étranger, beaucoup d’idées de destinations nous passent par la tête. Entre l’American dream, ou l’envie de s’expatrier dans une zone paradisiaque, le choix est souvent difficile. Certains pays sont plus attractifs et prisés que d’autres. Cependant, la meilleure manière de ne pas se tromper est de choisir la destination qui te plaît le plus en fonction des perspectives d’avenir qu’elle pourra t’offrir au vu de ton projet professionnel. Tâche donc au préalable de déterminer ton projet, et les pays qui t’aideront à valoriser ta candidature dans le futur afin que ta recherche de stage soit cohérente avec tes ambitions.

2- S’y prendre à l’avance

L’anticipation est ici la clé de la réussite. En effet, afin que l’expérience entière (de la recherche jusqu’à la fin du stage) se passe bien, il te faudra t’y prendre à l’avance encore plus que si tu effectuais le stage en France. Après avoir trouvé l’entreprise adéquate, tu te devras de t’inquiéter des formalités administratives nécessaires, en termes d’assurance, de visa etc. De plus, la recherche de logement à l’étranger peut être un peu plus fastidieuse qu’en France. Alors, pour éviter le stress de dernière minute, AN-TI-CI-PE !!

3- Utiliser les bons supports

La première chose à faire lorsque tu es en recherche de stage, c’est d’exploiter ton réseau. Celui-ci pourrait s’avérer être d’une grande aide, car il y a de grandes chances que des personnes de ton entourage aient tenté l’expérience avant toi. Ensuite, exploite le réseau de ta faculté ou de ton école. Bien souvent, un service est dédié aux stages et ils peuvent te mettre en relation avec des anciens élèves pour te donner des pistes de recherche. Peut-être même que ton école a des partenariats avec des entreprises, et qu’elle pourra ainsi te fournir une liste d’offres de stage.

Ensuite, ne néglige pas internet. Bien que très vaste, c’est un outil intéressant et utile. Tu pourras en effet y trouver de nombreuses offres, ainsi que des conseils pratiques. Cependant, fais attention à la fiabilité des organismes privés qui proposent de t’aider dans ta recherche contre contribution financière. Aussi, pense à Facebook (groupes, pages), LinkedIn et autre réseaux sociaux.

En supplément, tu peux contacter les chambres de commerce françaises à l’étranger, qui ont souvent des missions pour les jeunes et qui peuvent également aider à orienter vers des entreprises françaises présentes sur place. Pense aussi à certains réseaux comme “l’Union des Français à l’étranger”, “l’Assemblée des Français à l’étranger” et le réseau diplomatique de la France.

Finalement, tu peux solliciter le réseau des anciens d’Erasmus. Le réseau ESN (Erasmus Student Network) est actif et dynamique, a des antennes partout en Europe, et est tout à fait susceptible de t’aider dans ta recherche.

4- Candidater intelligemment

Afin que ta candidature attire l’attention, tu dois mettre toutes les chances de ton côté. La première chose à faire est donc d’adapter ton CV et lettre de motivation à chaque entreprise et pays dans lequel tu candidates, car les démarches sont souvent différentes. Pour cela, il te faudra te renseigner un maximum sur les entreprises et les missions proposées. Mieux vaut envoyer moins de candidatures, mais de meilleure qualité. Si tu écris ta lettre et ton CV dans une autre langue, fais toi relire par quelqu’un qui la maîtrise parfaitement. Finalement, tu dois être en mesure de mettre en évidence tes compétences réelles afin de démontrer ce que tu peux apporter à l’entreprise. Dans certains pays, les diplômes sont le plus important, dans d’autres les compétences non techniques… A toi de jouer pour adapter au mieux ta candidature !

5- Trouver des sources de financement

L’un des premiers défis pour un étudiant partant en stage à l’étranger est de trouver les moyens de financer l’expérience. En effet, tous les stages ne rémunèrent pas, et quand ils le font, c’est souvent à hauteur de quelques centaines d’euros. Il faudra néanmoins assumer un loyer et les dépenses de la vie courante. Comme tous les parents ne peuvent pas subvenir à de telles dépenses, des solutions de financement existent. La seule chose nécessaire est donc de faire les démarches. Peu d’étudiants le savent, mais effectuer un stage conventionné à l’étranger te donne droit à beaucoup d’aides que tu peux même cumuler en fonction de ton profil.

La plus connue est la bourse Erasmus +, qui te permet de recevoir entre 300€ et 400€ par mois, selon le pays de destination. Ensuite, de nombreuses communes ou régions offrent des financement. Pour avoir les renseignements nécessaires, il suffit de prendre contact avec ta mairie ou le siège de région.

Pour les boursiers, des solutions complémentaires existent comme l’aide à la mobilité internationale du ministère de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche, donnant droit à environ 400€ par mois. Également, le Crous peut éventuellement t’apporter un financement supplémentaire, sur critères sociaux.

Avec toutes ces informations, tu es paré pour ta recherche de stage. Il n’y a plus qu’à !

Constance Lescroart

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *