Pour la première fois de ta vie, tu t’apprêtes à quitter le domicile de tes parents pour commencer ta vie d’adulte, loin des obligations familiales et des comptes à rendre à tes parents. Seulement voilà, qui dit trouver un appartement en location, dit également composer avec un budget serré, surtout au début. Il s’agit donc d’être malin et de te renseigner sur les différents moyens de faire des économies dans la recherche de ton nouveau logement en location. On te donne 5 astuces dans l’article ci-dessous !

sous-louer son appartement

1 – Favoriser les annonces de particulier à particulier

Un premier moyen évident de faire des économies est bien évidemment de rechercher ton appartement en location sans passer par une agence immobilière. En effet, opter pour un intermédiaire en charge de te présenter des biens représente certes un gain de temps considérable, mais une fois le bien idéal trouvé, tu devras payer des frais d’agence pouvant atteindre le prix d’un loyer mensuel, au moment de la signature du bail locatif. Une dépense que tu ne peux peut-être pas te permettre. Nous te conseillons donc d’effectuer toi-même tes recherches en consultant notamment les sites d’annonces favorisant la relation de particulier à particulier, et faire ainsi des économies considérables.

2 – Privilégier les colocations

Autre détail important pouvant te permettre de réaliser des économies importantes au moment de choisir un appartement : vivre à plusieurs ! Cela coûte souvent moins cher au mètre carré que de vivre seul ! En effet, le fait de vivre en colocation permet de réduire les coûts quant au loyer total à payer pour un appartement. De plus, tu profiteras d’un logement plus spacieux, notamment au niveau des pièces communes, ce qui peut être un avantage considérable quand on observe les loyers demandés pour des studios dans de grandes villes comme Paris, Lyon ou Nice.

3 – Opter pour un achat groupé en Énergie

Les dépenses énergétiques représentant une part de plus en plus importante du budget des étudiants ou jeunes ménages qui s’installent en appartement pour la première fois. Cependant, il est aujourd’hui possible de faire des économies sur sa facture d’électricité en participant à un achat groupé d’énergie. Il s’agit pour cela de centraliser les demandes de nombreux usagers souhaitant disposer de l’électricité dans leur nouveau logement, le tout afin de lancer un appel d’offre auprès des différents fournisseurs. Plus vous êtes nombreux à être inscrits auprès d’un organisme de négociation, plus la chance de voir baisser le prix de l’abonnement ou du kWh d’électricité est importante. Il faudra cependant dans tous les cas procéder à une ouverture de compteur électrique à ton arrivée dans ton nouveau logement, comme expliqué dans l’article rédigé par Agence France Electricité ici pour le fournisseur ENI.

4 – Considérer les appartements en location à l’écart du centre-ville mais, bien desservis

La vie en centre-ville est toujours agréable, permettant de nombreuses commodités liées aux différents déplacements que tu seras amené à effectuer. Cependant, si ton budget ne te permet pas forcément de viser ce type de location, ne néglige pas la possibilité de  t’éloigner un petit peu du centre-ville pour profiter d’un loyer moins cher pour des biens plus spacieux et confortables. En effet, tu seras parfois à peine plus loin du centre, notamment si l’endroit où tu trouves un logement est bien desservi par les transports en commun (bus, tramway, métro, etc…).  Attention cependant : en ce qui concerne ta future connexion à Internet, sache que  les banlieues périphériques des grandes villes ne sont aujourd’hui pas forcément encore toutes raccordées à la fibre optique, contrairement au centre-ville. Pense donc, avant de signer ton bail locatif à tester l’éligibilité à la fibre du logement que tu considères comme une piste potentielle, comme expliqué à l’adresse suivante : www.boutique-box-internet.fr/test-eligibilite/fibre/

5 –  Louer un bien déjà meublé

Enfin dernière astuce et non des moindres, le fait de privilégier un logement meublé. En effet, dans le cas d’un parcours universitaire loin du domicile familial, il n’est par exemple pas forcément pertinent d’investir dans des meubles pour un appartement. Le fait d’opter pour un appartement meublé te permets donc d’économiser l’achat de meubles pour ce logement, et surtout t’évite des problèmes logistico-financiers concernant le transport du mobilier en question (location de camion de déménagement, etc…), te permettant là encore de faire d’importantes économies.

expérience à l'étranger
expérience à l'étranger

Vous hésitez à partir à l’étranger ? Chez Smartrenting, nous nous sommes donné comme objectif de faciliter la mobilité des étudiants. Mais une expérience à l’étranger, concrètement, ça sert à quoi ?


D’après un sondage réalisé par Smartrenting en juillet 2017 auprès de 1400 étudiants français, 43% des étudiants ont un projet qui les amène à quitter leur logement pour au moins 1 mois dans l’année à venir. Parmi eux, nombreux sont ceux qui choisissent de s’aventurer à l’étranger. Stages, roadtrips, Erasmus, les raisons ne manquent pas pour partir à l’étranger quelques temps. Mais est-ce vraiment utile ? Une expérience à l’étranger pendant ses études, ça sert à quoi ?

 


Vous permettre de partir à l’étranger : notre projet

Chez Smartrenting, nous nous adressons aux jeunes quittant leur logement pour quelques temps. Et notre projet principal, c’est de leur permettre de vivre une expérience à l’étranger unique. Pendant leur absence, nous sous-louons leur logement, et payons leur loyer. Grâce à ces économies, ils peuvent partir sereinement et avec un budget à même de leur faire vivre pleinement leur rêve. Notre souhait le plus profond est qu’aucun étudiant souhaitant vivre une expérience à l’étranger n’en soit empêché à cause d’un problème de logement.

Découvrez l’équipe de notre agence de gestion locative (et venez nous rencontrer !)


Un enrichissement personnel

Partir à l’étranger ne manquera pas de vous enrichir en tant que personne. Bien sûr, vous pouvez y apprendre une langue étrangère ou y étudier des choses que vous n’auriez pas étudiées en France. Mais surtout, c’est l’occasion de découvrir une autre manière de penser, une autre culture, et de remettre en question les dogmes culturels qui pèsent sur vos habitudes.

En outre, s’éloigner de son pays d’origine pour quelques temps, de ses proches et de ses habitudes est sans aucun doute un challenge. Et c’est en sortant de sa zone de confort que l’on grandit !

expérience à l'étranger


L’étranger toujours valorisé sur les cv ?

En revanche, d’un point de vue professionnel et pragmatique, il convient d’être prudent avec vos expériences à l’étranger. En effet, une expérience à l’étranger peut être extrêmement valorisante sur un CV, à condition de présenter un réel intérêt au niveau des compétences et des apprentissages développés. Un stage à l’étranger ne sera valorisé que si les missions confiées ne sont pas superficielles. Par exemple, il faudra probablement privilégier un stage en France responsabilisant et incluant des missions variées, à un stage qui a pour seul avantage sa localisation géographique… Pensez-y avant de vous lancer !

Néanmoins, avoir travaillé ou étudié à l’étranger est pour beaucoup de recruteurs une garantie d’ouverture d’esprit et de capacité d’adaptation. Ces qualités sont valorisées dans presque tous les types d’emplois, et le seront d’autant plus si vous êtes en contact d’une manière ou d’une autre avec l’étranger dans le cadre de votre travail. Apprenez donc à défendre votre expérience à l’étranger face à un recruteur afin d’en tirer le maximum de bénéfices.

expérience à l'étranger


Rencontre avec Constance (@constance__rose), blogueuse lifestyle & travel

constance rose blog

Crédit photo : compte Instagram de Constance (@constance__rose)

Nous avons discuté avec Constance, blogueuse voyage & lifestyles. Elle s’apprête à vivre l’expérience à l’étranger de sa vie et a accepté de répondre à nos questions.

  • Peux-tu nous parler de cette expérience que tu t’apprêtes à réaliser ?

Je pars vivre un an (ou plus, qui sait) en Australie grâce au visa vacances-travail. Mon but ? Faire un road-trip et visiter le maximum d’endroits en faisant un saut en Nouvelle Zélande aussi !

  • Pourquoi as-tu choisi de partir à l’étranger ?

Je rêve de réaliser cette expérience depuis toujours. C’est grâce à la fin de mon contrat de travail que j’ai enfin pu me lancer !

  • Qu’est-ce que tu attends de cette expérience ?

Des rencontres, de l’humain… faire du bénévolat dans divers refuges animaliers, et réussir à vivre un an avec un sac à dos de 15 kilos seulement ! Un sacré défi en somme.

  • Si l’on te proposait, pendant ton absence, de prendre en gestion gratuitement la sous-location de ton appartement à Paris, et de payer l’intégralité de ton loyer, qu’en penserais-tu ?

Oui, c’est une solution parfaite car beaucoup de questions se posent au moment de partir sur une durée aussi longue !

Pour suivre les aventures de Constance en Australie, rendez-vous sur son blog ! Sa rubrique Voyages est pleine de bons conseils et d’idées.


À bientôt chez Smartrenting !

En savoir plus sur notre service de gestion de sous-location.

intermittents du spectacle
Quand on est intermittents du spectacle, on mène presque nécessairement une vie nomade. Un mode de vie aventureux et jamais monotone, mais qui porte en lui un certain nombre de difficultés. Les changements de logement réguliers, notamment, s’avèrent être un problème complexe. Quelles solutions de logement compatibles avec le nomadisme ?

Le travail nomade concernerait entre 7 et 10% des salariés français. Parmi eux, les intermittents du spectacle. Parce qu’ils partent régulièrement en tournée avec leur équipe, ils sont souvent amenés à quitter leur logement principal pour quelques mois. Comment s’en sortir financièrement quand on doit changer de logement si régulièrement ?

intermittents du spectacle


Trouver un logement à moindres frais

La location temporaire d’un appartement meublé : intermittents du spectacleIl existe de nombreuses agences spécialisées dans la location de meublés de court-terme. La start-up Morning Croissant, par exemple, propose des locations de 1 jour à 1 an. Tournez-vous vers ces agences, car les agences généralistes proposeront le plus souvent des contrats d’une durée minimum de 6 mois ou 1 an.

La location d’un appartement vide, et la location des meubles : Si vous ne trouvez pas d’appartement meublé, louer un appartement vide est une solution envisageable. Mais il est alors impensable d’acheter des meubles neufs qui ne vous serviront que quelques mois. Une solution possible est alors de louer ses meubles. La start-up Neosquat, notamment, est spécialisée dans la location de mobilier.

Les foyers de jeunes travailleurs : Vous pouvez également faire une demande dans l’un des nombreux FJT de France. Vous pouvez y rester pour une durée maximum de 2 ans, et à tarifs très avantageux par rapport à un appartement classique.


Sous-louer son logement principal pour financer ses déplacements

intermittents du spectacleMême si on est amené à déménager régulièrement et pour de longues durées, on a tout de même besoin d’un « chez soi », un point d’attache où on peut revenir après avoir été longtemps absent. Mais conserver un logement permanent dans votre ville d’origine, tout en payant le loyer d’un second appartement sur le lieu de votre déplacement, nécessite un budget important. Une solution envisageable est alors de sous-louer votre logement principal pour la durée de votre absence. Cela peut permettre de couvrir une partie de vos frais sur le lieu de votre déplacement.

Gérez votre sous-location par vous-même :  Il vous faudra alors trouver un sous-locataire pour la période votre absence et gérer votre sous-location à distance (remise des clés, gestion des éventuels problèmes ou dégâts…). Soyez également prudent vis-à-vis de la loi : une sous-location est légale dès lors que deux conditions sont remplies :

  • Vous avez une autorisation de sous-location de votre propriétaire
  • Vous ne sous-louez pas à un prix supérieur à votre loyer habituel

Confiez votre sous-location à Smartrenting : Plutôt que de gérer votre sous-location par vous-même, une alternative est la start-up Smartrenting. Cette agence immobilière spécialisée dans la sous-location s’adresse aussi bien aux étudiants qu’aux intermittents du spectacle. L’agence prend en charge toute la gestion de la sous-location pendant la durée de votre absence, de sorte que vous n’ayez à vous occuper de rien. En outre, votre loyer vous est garanti par l’agence. C’est donc une solution plus sûre et plus simple que de gérer votre sous-location par vous-même, très adaptée aux intermittents du spectacle ou autres travailleurs mobiles.

À lire : Laisse-toi guider, on paye ton loyer

intermittents du spectacle